Conseil et formation en communication digitale

Quel avenir pour les objets connectés ?

objets connectes anciens
Quel avenir pour les objets connectés ?

Le nombre d’objets connectés en France augmente à grande vitesse. Assistons-nous à l’émergence d’un nouveau visage pour les réseaux sociaux ?

La révolution de l’informatique mobile, avec les tablettes et dispositifs mobiles, a ouvert la voie à l’évolution de la mobilité et à la technologie portable. Plus communément appelée « wearable technology », elle entraîne la société dans un nouveau mode, plus virtuel, où les relations changent, évoluent.

Quel futur pour les wearable technology ?

objets connectes wearable techAvec les technologies portables de demain, plus besoin d’appuyer sur «on» et d’interagir avec un écran. L’environnement sera adapté à chaque utilisateur. Après le World Wide Web, nous sommes en train d’entrer dans l’ère du World Wide Wear : l’histoire des technologies au XXe siècle était une histoire de la miniaturisation ; au XXIe siècle, l’histoire en train de s’écrire est celle du “rapprochement”. Les technologies “collent” littéralement de plus en plus à notre corps, notre peau, nos vêtements. Les êtres humains sont en train de devenir de nouvelles interfaces.





Le marché des wearables technology en plein essor

Le nombre de wearables technologies a presque triplé entre 2011 et 2013. En 2012, 8,3 millions de traqueurs d’activité, montres connectées et autres accessoires ont été vendus. Si le marché suit le même rythme dans les années à venir, pas moins de 64 millions de « wearable techs » seront vendus, soit 8 fois plus qu’en 2012. Le nombre de tweets évoquant la mention de « wearable tech » s’élevait à 64 989 au mois de septembre 2013. Parmi les « wearable techs » les plus courantes, on retrouve les montres connectées, les lunettes connectées, les traqueurs d’activité ou encore les équipements sportifs connectés.

Il va être intéressant d’observer l’évolution de l’utilisation de ces nouveaux objets…

Morgan GERARD
www.morganegmp.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.