Conseil et formation en communication digitale
Google Authorship

L’Authorship est mort…

Depuis 2-3 ans, il était conseillé d’indiquer aux moteurs de recherche qui était l’auteur d’un contenu. Les moteurs donnaient de plus en plus d’importance à l’autorité des auteurs pour juger de la qualité d’un contenu.
Septembre 2014, Google change la donne ! L’Authorship est mort, vive le Publishership !

 

L’Authorship est mort…

Dans un article datant de janvier dernier, je vous expliquais ce qu’est (ou plutôt “était”) l’Authorship. Google préconisait un certain nombre d’actions à mener sur son site internet pour relier les contenus créés à sa page perso Google+. En respectant ses directives, l’auteur pouvait espérer voir apparaître sa trombine à côté de ses contenus dans les résultats du moteur de recherche (les Serp’s). C’est ce qu’on appelle les Rich Snippets (les résultats enrichis).

web semantique rich snippet

 

Vive le PublisherShip !

Exit donc les photos des auteurs de contenus à proximité des résultats. En revanche, le PublisherShip est toujours là.

Il s’agit de relier un contenu avec la page Google+ professionnelle d’une organisation. C’est ainsi une personne morale, et non une personne physique, qui se déclare propriétaire du contenu. Pour ce faire, il suffit d’insérer dans le code html de sa page la balise rel=”publisher”. Et depuis juin 2014, les internautes ont pu voir fleurir sans les Serp’s les logos des entreprises au même titre que les photos des auteurs.

Un bon moyen pour Google de pousser encore plus d’entreprises à créer leur page Google+ ; tandis que les référenceurs français constatent depuis quelques jours que les photos des auteurs continuent à apparaître dans les Serp’s, mais uniquement pour illustrer des posts Google+ qui répondent à la requête de l’internaute.

Dur à suivre, l’Ami Google !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.