Conseil et formation en communication digitale
arkadia communication

Créer sa start-up sans graphiste ni développeur : c’est possible !

On a tous dans l’idée qu’une entreprise doit vendre un produit. Et lorsqu’il s’agit d’une start-up, le produit doit obligatoirement être technologique. S’en suivent alors des fantasmes de garage remplis d’ordinateurs et de développeurs.

Et vous ? Vous qui ne connaissez pas une seule ligne de code… Vous dont le niveau en dessin est aussi élevé que celui d’un enfant de 5 ans… Vous ne pourriez donc jamais monter votre start-up ???
Détrompez-vous !

service client arkadiaComment font les fondateurs de start-up qui ne connaissent rien en informatique ?

Avant de construire un produit, ils se concentrent sur la seule question importante : quel service puis-je rendre à mes clients ?

Prenons l’exemple de David Quaile, fondateur de Zenlike. Il s’est rendu compte que les businessmen (ou leurs assistant) perdent un temps précieux à trouver un créneau libre pour une réunion. Il a eu l’idée de les aider à organiser leurs rendez-vous. Avant de développer un outil automatisé très complexe qui, à coup d’algorithme, serait capable de définir les créneaux disponibles de chaque participant, il a proposé son service par email, tout simplement. Les participants lui envoient leurs disponibilités et il définit manuellement le meilleur créneau.
David Quaile a ainsi engrangé ses premiers bénéfices et en plus, il a constaté qu’il pouvait rendre d’autres services, complémentaires. Commencer à travailler lui a permis d’élargir sa gamme en restant au plus près de la demande.
Ensuite seulement, avec ses premiers bénéfices, il a investi dans le développement d’outils permettant l’automatisation de ces tâches rébarbatives. Il est sur le point de proposer sa gamme complète. Affaire à suivre donc sur www.zenlike.me

Vous avez besoin d’un minimum de fonctionnalités web pour asseoir votre crédibilité…

Tout faire tout seul, ok. Mais vous êtes un professionnel dans votre domaine et votre site web doit refléter votre professionnalisme ! Le graphisme, les fonctionnalités que vous proposerez à vos internautes, doivent être au top. Pas de bidouillage !

Utilisez des outils déjà existants : adaptez à votre business des forums, des sondages, des logiciels de gestion de contenu (CMS – comme WordPress). Et pendant que certains passent des mois, voire des années, à développer un produit, enregistrez du chiffre d’affaire.

  • Utiliser les services ecommerce qui vous permettent les paiements en ligne sans connaître une ligne de code
  • Permettez à vos clients de vous contacter à l’aide de formulaires sophistiqués
  • Demandez-leur leur avis via des sondages ergonomiques et sympas
  • Mettez en ligne une Foire aux Questions ou un forum pour les aider à trouver leurs réponses.
  • Utiliser les widgets disponibles souvent gratuitement comme les boutons twitter ou facebook, les chats en live, etc…

L’astuce : écoutez votre intuition, estimez les besoins, et faites en sorte que votre site internet ressemble à celui d’une grande société employant une armée de développeurs et de graphistes ; cherchez sur le net ce dont vous avez besoin avant de réinventer la roue.

service client nickelVous savez quels services rendre à vos clients ? Vous avez votre premier site internet ? Ensuite…

Ensuite… Continuez sur votre lancée en respectant votre stratégie de départ : soyez totalement tourné vers vos clients. Commencez petit pour bien cerner les besoins et adaptez votre offre. Un petit bateau est plus simple à diriger qu’un paquebot
Ensuite… Quand vous aurez vos premiers clients, vous souhaiterez certainement agrandir votre business. Envolées les appréhensions du début ! Vous serez sûr de vous et de votre produit. Et vous aurez cerné vos besoins futurs.

Mais pour grandir, vous avez besoin d’un budget !

Dans le meilleur des cas, vous aurez engrangé suffisamment de bénéfices pour autofinancer votre business.
Si vous avez besoin d’un coup de pouce, débute alors la recherche de financements, publics ou privés. Dans les deux cas, il vous faudra présenter votre produit (adaptés à vos clients puisque conçu en fonction de leurs besoins) et votre façon de travailler (plus bricoleur qu’ingénieur).
Que penseront les investisseurs de votre démarche self-made-man ?
Ils penseront que vous êtes souple, plein de ressources, et persévérant et que vous savez vous concentrer sur l’élément le plus important d’un business : votre clientèle.
Si certains dénigrent votre créativité, dites-vous qu’ils ne sont pas faits pour travailler avec vous. Vous en trouverez d’autres…

go sur internet Arkadia CommunicationGrandir vous fait peur ?

C’est normal. Vous ne voulez pas décevoir vos clients. Grandir signifie souvent embaucher, changer de locaux et de méthodes de travail… C’est risqué et en même temps, vous pourrez proposer des outils nouveaux à vos clients.
Il y a un grand fossé entre le bricolage maison et l’automatisation à outrance. A vous de trouver le juste équilibre… Beaucoup d’entrepreneurs vous diront que la façon dont ils ont gagné leurs 50 premiers clients est différente de la façon dont ils ont gagné les 5000 suivants.

Lancez-vous !

Vous ne savez pas coder ? Au lieu de vous morfondre, demandez-vous comment faire pour gagner vos premiers clients aujourd’hui. Testez. Vous n’avez rien à perdre puisque vous n’avez aucun développeur ni graphiste à payer à la fin du mois.

J’irais même plus loin : c’est une chance de ne pas savoir coder ! Vous ne perdrez pas votre temps à développer un outil avant de savoir s’il sera vraiment utile ! Sautez sur l’occasion !

Vous n’êtes pas là pour construire un produit ; Vous êtes là pour résoudre un problème… Et vous avez certainement les épaules pour cela !

Comments (3)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.